Travaux subaquatiques

Nos scaphandriers professionnels évoluent dans des environnements aquatiques très variables, pour des interventions de type :

  • – Assistance au batardage/débatardage
  • – Travaux de dévasage
  • – Inspection subaquatique
  • – Mise en place obturateur
  • – Renflouage
  • – Découpage subaquatique : sciage d’épave, palplanches, pieux, …
  • – Démolition et démantèlement d’ouvrage : déroctage
  • – Travaux de maintenance en station d’épuration
  • – Travaux en milieux karstiques
  • – Assistance ROV
  • – Travaux portuaires
  • – Travaux hydromécaniques sous eau
  • – Tous travaux de génie civil, de bétonnage

En​ ​plus​ ​des​ ​compétences​ ​de​ ​scaphandrier​ ​permettant​ ​d’évoluer​ ​en​ ​toute​ ​sécurité dans​ ​des eaux​ ​avec​ ​peu​ ​de​ ​visibilité,​ ​nos​ ​plongeurs​ ​sont​ ​d’excellents​ ​techniciens polyvalents.​ ​Ils​ ​sont capables​ ​de​ ​souder,​ ​décaper,​ ​monter,​ ​démonter,​ ​sous​ ​l’eau, sans​ ​appui​ ​au​ ​sol​ ​et​ ​cela​ ​dans des​ ​conditions​ ​de​ ​visibilité​ ​très​ ​restreintes.

Nos scaphandriers peuvent intervenir à des profondeurs très variables depuis la surface jusqu'à -200 m en ayant recours à :

  • – La plongée au narguilé
  • – La plongée bulle : jusqu’à – 78m
  • – La plongée en saturation : jusqu’à – 200m

Ils sont titulaires des qualifications :

  • – Classe 2 mention A
  • – Classe 3 mention A

Nos scaphandriers sont également titulaires de Certificat de Préposé au Tir (CPT) pour les interventions de minage et déroctage subaquatiques.

Travaux subaquatiques en saturation :

Nous réalisons principalement nos interventions subaquatiques dans les retenues d’eau​ ​des​ ​barrages​ ​du​ ​monde​ ​entier.

La plongée en saturation est une technique de plongée professionnelle consistant à faire vivre, en surface, des scaphandriers dans des caissons pressurisés à la même pression que le fond ( profondeur de travail) et ce, pour une durée pouvant​ ​aller​ ​jusqu’à​ ​31​ ​jours.

Une tourelle est utilisée comme ascenseur pour amener les scaphandriers à la profondeur de travail. L’objectif étant de permettre aux personnels de bénéficier d’un temps de​ ​travail​ ​au​ ​fond​ ​plus​ ​long,​ ​la​ ​décompression​ ​se déroulant​ ​à​ ​la​ ​fin​ ​des​ ​31​ ​jours.

Cette technique de plongée hyperbare est utilisée à partir de -50 m de profondeur, mais c’est​ ​la​ ​durée​ ​du​ ​travail​ ​au​ ​fond​ ​de​ ​l’eau​ ​qui​ ​déterminera​ ​le​ ​choix​ ​ou​ ​non​ ​de cette​ ​technique.

Lors de nos interventions en barrage, nous mobilisons notre ponton de 700 m2 sur le plan d’eau du barrage. Les équipements pour l’installation hyperbare sont ensuite acheminés par grue​ ​sur​ ​le​ ​ponton.

Documentations concernant nos ensembles de saturation :